Pour une entreprise, avoir un site internet est un investissement qui contribue à l’atteinte de ses objectifs (vente, visibilité…). Le trafic manager, encore appelé responsable gestion du trafic joue un rôle déterminant dans le retour de cet investissement. Dans l’exercice de ses fonctions, il œuvre pour générer du trafic et assurer la rentabilité du site web dont il a la charge. Toutefois, le trafic manager doit avoir certaines qualités afin de remplir les missions dont il est investi.

Qu’est-ce qu’un trafic manager ?

Le trafic manager est un expert spécialisé dans la publicité et la communication sur internet. Il travaille généralement au sein d’une entreprise ou d’une agence web et a la responsabilité de guider les investissements du client ou de l’entreprise sur le volet digital. Il a une maitrise avérée du marketing, d’internet et des réseaux sociaux. Son expertise s’étend aussi aux deux grands types de référencement (naturel et payant).

D’ailleurs, il se sert de cela pour assurer un bon positionnement au site web dans les résultats de recherche des internautes sur les moteurs de recherche. Il use de diverses astuces pour amener le plus grand nombre de prospects à se rendre sur le site web qu’il gère. Cela fait de lui un expert du webmarketing. En outre, il peut en cas de nécessité procéder à la mise en ligne de campagnes publicitaires, dans le but d’accroitre la notoriété et le taux de conversion des prospects en clients. Il est important de souligner que le métier de trafic manager complète celui de community manager.

Les principales qualités recherchées chez un trafic manager

L’une des principales qualités que doit posséder un trafic manager est le sens de l’organisation. En effet, cette discipline personnelle lui permet de faire face à toutes les éventualités surtout celles qui impliquent la gestion simultanée de plusieurs équipes et projets. Ces situations exigent d’avoir assez de sang-froid et d’être très méthodique. Vu qu’il est souvent amené à prendre des décisions stratégiques, il doit avoir une bonne capacité d’analyse. Cette qualité lui permettra d’améliorer les résultats des campagnes marketing, de savoir interpréter les différents taux (de rebond, de conversion, etc.) et prendre les mesures idoines.

La prise de bonnes décisions exige de mener des analyses détaillées et complètes. Pour ce faire, le trafic manager doit être quelqu’un de méticuleux. Il est important de rappeler qu’il fait du marketing sur internet, un environnement en perpétuelle amélioration. Il devient donc évident que le responsable gestion du trafic doit être curieux et se tenir constamment au courant des nouveaux apports dans l’univers du numérique. Il œuvre pour une amélioration constante de l’expérience utilisateur. Dans le même temps, il doit impérativement disposer de la capacité à vendre ses idées à son public et savoir interagir en équipe.

Quelles sont les missions du trafic manager ?

Il convient de préciser au préalable qu’il bénéficie de la tendance qu’ont les entreprises à externaliser leur stratégie d’inbound marketing. Les principales missions du trafic manager sont entre autres de travailler en coordination avec le webmaster pour le référencement, d’exercer un suivi et de mener des analyses de l’audience. Il est également chargé de prodiguer des conseils en ce qui concerne l’optimisation de la mise en place des campagnes publicitaires. Il doit s’assurer de générer un rythme d’annonces qui concorde avec les attentes du client.

À cela s’ajoute la gestion de la disponibilité des espaces publicitaires et celle de la mise en ligne des annonces. Il lui incombe aussi de réaliser et de présenter au client des bilans de sa stratégie d’acquisition : les fréquentations, le nombre de clics, l’audience, etc. De plus, son rôle dans les campagnes ne se limite pas à la mise en ligne. À cet effet, il en assume la gestion technique et budgétaire. Il est donc tenu d’opérer une veille sur toute la campagne et par la même occasion suivre l’évolution des statistiques.

Outils de travail que doit maitriser un trafic manager

Qu’il soit sorti d’une formation dans les établissements classiques, ou qu’il soit le fruit d’une auto-formation, le responsable gestion du trafic peut recourir à un certain arsenal pour assumer son rôle. Ainsi, pour sa mission de veille sur l’audience, il peut lui être utile d’avoir recours à des outils tels que les comparateurs de prix. Ils lui permettent d’assurer une certaine compétitivité des prix pratiqués par une entreprise, quelle que soit la force de ses concurrents. Il peut aussi avoir besoin de l’emailing, des bandeaux, des bannières, des skyscrapers et des expand banners comme outils de publicité.

Il est important de mettre l’accent sur le fait que la majorité des entreprises préfèrent se tourner vers les agences qui disposent de la certification google partner. Un trafic manager désireux de travailler dans une agence qui bénéficie d’un tel titre, se doit de maitriser obligatoirement l’utilisation d’adwords. Les outils Google analytics peuvent se révéler assez pertinents dans le cadre de l’analyse d’audience, de la présentation de rapports et du suivi des statistiques. Ils offrent l’opportunité d’entrevoir le niveau d’efficacité d’une stratégie de marketing digital en temps réel.