À l’heure de l’avènement du numérique, les produits RFID sont devenus des tendances marketing incontournables. A l’évidence, cette nouvelle technologie offre de nombreux avantages aux utilisateurs. Mais lesquels ? Et qu’est ce que signifie réellement le terme « RFID » ?

La RFID : c’est quoi au juste ? 

La RFID est le sigle de Radio Frequency Identification. C’est une méthode récente qui permet de mémoriser et de capter des données à distance. Le système est composé d’une étiquette radio (ou tag RFID) et d’un émetteur rfid. Le tag RFID possède une puce électronique et une antenne qui lui permet de recevoir le signal radio émis par le lecteur.

Actuellement, on peut trouver différents supports qui peuvent servir à de nombreuses fins :

         Les cartes et les badges : pour identifier des personnes, pour payer sans contact, pour contrôler l’accès dans un endroit privé, pour accéder aux transports et pour fidéliser les clients

         Les étiquettes et les stickers : pour identifier des biens, pour lutter contre les contrefaçons, pour garder la traçabilité des produits, pour faciliter l’inventaire et pour promouvoir les produits

         Les bracelets : pour identifier des personnes, pour réaliser un paiement sans contact et pour faire de la promotion

         Les porte-clés : pour accéder à un bâtiment, à des résidences, des locaux et des parkings

         Les puces sous-cutanées : pour identifier les animaux

Il convient donc de choisir un support adapté aux besoins de l’entreprise et d’y adapter la puce. En effet, cette dernière peut être à usage unique ou à lecture seule ou bien réinscriptible (lecture et écriture avec mémoire). En tout cas, toutes les puces ne se valent pas. La fréquence de fonctionnement et la distance de lecture sont différentes. Ainsi, pour bénéficier d’une distance de lecture plus importante, il faudrait se tourner vers une fréquence plus élevée. On distingue principalement :

La puce basse fréquence (125Khz) avec une distance de lecture de 0,5 m et un taux de transfert de 1kb/s

La puce haute fréquence (13,56 Mhz) avec une distance de lecture de 1 m et un taux de transfert de 25kb/s

Et la puce très haute fréquence (863 à 915 Mhz) avec une distance de lecture pouvant aller jusqu’à 6 m et un taux de transfert de 28kb/s

Il est donc conseillé d’étudier vos besoins au préalable pour ne pas vous tromper. Pour accéder à toute une gamme de bracelets RFID cliquez ici

Quels puce et lecteur RFID choisir ?

Les puces RFID ne sont pas lisibles à la même distance et dans les mêmes conditions. De la sorte, il faudrait sélectionner un produit qui peut répondre à vos besoins. On peut trouver trois versions de la puce RFID adaptée au bracelet RFID :

La puce RFID passive : elle est en mode lecture seule. La puce ne dispose pas d’une batterie. Et pour la lire, il faudrait la déplacer vers le lecteur.

La puce RFID semi-passive : elle fonctionne à l’aide d’une source d’énergie à des intervalles réguliers. De ce fait, elle n’envoie pas de signal !

Et la puce RFID active : elle est alimentée par une pile ou une batterie. Ainsi, la carte peut être lue à distance

La puce passive est la moins chère et convient pour un usage à courte distance. La puce semi-passive quant à elle est plus performante et requiert un budget plutôt modéré. La puce pas active est la plus onéreuse. Or, elle permet une lecture même à une longue distance.

Pour ce qui est du lecteur, il permet de communiquer avec les étiquettes afin de lire les données ou même de modifier le contenu pour certains modèles de puce. Vous avez deux choix entre :

Le lecteur fixe : il prend la forme de portique ou de bornes à placer à l’endroit stratégique. La distance de lecture est de 25 cm mais il peut avoir portée plus longue, pouvant aller jusqu’à une centaine de mètres

Le lecteur portable : c’est un flasheur portatif qui sert à lire les puces manuellement. La portée est de quelques centimètres à quelques mètres

Les bracelets d’identification avec puce RFID : quels avantages ?

Dans un secteur hautement concurrentiel, il est très important de mettre toutes les chances de son côté pour améliorer l’expérience client et pour les garantir un meilleur confort et une meilleure sécurité. Ainsi, le bracelet RFID est devenu un équipement incontournable dans le milieu professionnel. Il est doté d’une puce électronique qui lui permet de lire des informations.

Ses atouts ? Il est pratique et ergonomique. Il suffit de le mettre sur le poignet ! Au sein d’une entreprise, ou les pointages qui font perdre du temps et de l’argent inutilement. Il ne sera plus utile d’engager un personnel pour surveiller les départs et les arrivées des employés. Le lecteur enregistre toutes les données nécessaires. En bref, les opérations sont simplifiées et le besoin en main d’œuvre est réduit. Et selon le système d’organisation, les données peuvent être reportées sur papier par semaine ou par mois. Le bracelet RFID permet donc de suivre de près les mouvements des salariés sans les importuner.

En outre, il serait plus difficile d’oublier un bracelet. De plus, les modèles et les couleurs sont très variés. Il est donc possible de le personnaliser afin qu’il puisse refléter l’image de l’entreprise et donner aux employés l’envie de le porter. C’est d’ailleurs un objet publicitaire qui les accompagnera partout pour augmenter la visibilité de l’entreprise. De même, on ne peut pas perdre le bracelet. Grâce à sa puce, il sera détecté facilement et rapidement.

Par ailleurs, grâce à la puce, on peut recevoir des données en temps réel pour contrôler et comprendre le comportement des clients. De plus, les bracelets RFID ne sont pas transférables. Donc, ils augmentent la sécurité de paiement, car avec une telle technologie, le client n’aura plus besoin d’utiliser une carte de crédit ou d’argent comptant. Le paiement est alors plus rapide et plus sécurisé. L’opération manuelle est quasi nulle et le délai d’attente est optimisé. De plus, la copie ainsi que la fraude sont impossibles ! Le bracelet RFID est donc un bon moyen pour fidéliser les clients et pour les aider à passer une meilleure expérience au moment de l’achat d’un produit. En bref, l’intégration d’un bracelet à puce au sein de la stratégie marketing d’une entreprise est avantageuse sur tous les plans !

Quelles sont les limites de la technologie RFID ?

Comme toute autre technologie, la RFID a aussi ses revers. En matière de vie privée, l’usage de la puce peut poser un problème, car toutes les données sont enregistrées et retracées. Idem, quand la carte n’est pas sécurisée, elle peut être copiée. Ainsi, il sera possible pour une personne malintentionnée de récupérer ou même de modifier les données sensibles ! Pour y remédier, pour optimiser la sécurité de la puce sur le bracelet, il existe deux solutions efficaces :

Limiter la durée de vie des données enregistrées sur les cartes RFID

Et chiffrer ou coder les données afin d’éviter de divulguer des informations sensibles telles que des informations d’identités, des données bancaires…

En tout cas, cette technologie offre de nombreuses possibilités d’utilisation. Donc, n’hésitez pas à l’adopter au sein de votre entreprise pour gagner du temps et de l’argent ! C’est un investissement qui en vaut vraiment le coup.