Le chef de projet marketing et communication se trouve dans une agence ou dans l’équipe marketing d’une entreprise. Il a pour mission principale d’élaborer et de suivre les projets marketing et communication demandés par ses clients ou par la direction de sa société. Voyons comment parvenir à exercer ce métier (formations, qualités, missions) et quel est le salaire possible d’un tel poste.

Les missions du chef de projet marketing

Le chef de projet marketing et communication est avant tout le chef d’orchestre d’une équipe marketing et/ou communication et va coordonner l’ensemble du travail à effectuer dans les budgets et délais prévus. Il va donc décider, gérer et superviser son équipe en lui donnant des objectifs et directives de travail précis. Il est aussi l’interlocuteur principal des clients et prestataires liés au projet. Il assure alors le suivi du dossier et la relation avec tous les partenaires. Sa gestion prend en compte les délais et budgets définis au préalable. Il est également présent en amont, en montant le dossier qui tient compte des éléments techniques, financiers et juridiques permettant l’élaboration du cahier des charges. Il va, pour cela, faire attention de bien couvrir l’ensemble des problématiques données par le client. Lorsque le cahier des charges et le planning de réalisation sont validés par le commanditaire du projet ou par le client, le chef de projet marketing et communication va alors s’assurer du bon déroulement de la production et va coordonner les équipes. Et avant la présentation finale au client, il va contrôler toutes les réalisations et en corriger les détails. Durant tous ces processus, le chef de projet marketing et communication se tient en relation permanente avec tous les commanditaires du projet. Cela va rassurer le client et le fidéliser. Mais pour en apprendre davantage sur le métier et découvrir tout ce qui concerne la formation permettant d’y accéder, vous pouvez vous rapprocher du site de l’école de marketing à Rennes.

Les qualités et diplômes nécessaires pour le devenir

Un futur chef de projet marketing et communication doit évidemment être à l’aise en commercial et en relationnel. Il doit pouvoir assurer la gestion d’une équipe (motivation et dynamisation). Et il doit savoir aussi négocier finement pour persuader ses différents clients et son équipe. De plus, doté d’une excellente organisation, il doit pouvoir faire un cahier des charges précis et savoir le faire mettre en application dans les temps par les prestataires (en cas de sous-traitance) ou par son équipe. Au niveau des diplômes, ce poste est ouvert à tous les étudiants en BAC+3 à BAC+5 en écoles d’ingénieurs, de commerce ou Master Pro, avec une spécialisation marketing et communication. La formation chef de projet marketing internet et conception de site, ou toute formation en marketing à Rennes, sont à cet égard très intéressantes pour arriver à occuper un tel poste dans une entreprise travaillant dans le domaine des NTIC. Sachez qu’une expérience comme assistant chef de projet marketing et communication est souhaitée pour parvenir à ce poste. La performante école de communication à Rennes peut à cet effet vous aider à trouver un stage marketing.

Le salaire d’un chef de projet marketing

Différents critères sont pris en compte dans l’évaluation d’un salaire (expérience, diplômes, effectif et taille de l’entreprise, lieu d’exercice…). Et pour la fonction de chef de projet marketing et communication, le projet en lui-même est un critère d’évaluation salariale. Plus ce projet est complexe, plus sa rémunération en sera intéressante, mais évidemment, plus l’expérience et le diplôme seront élevés. Ainsi un chef de projet marketing et communication débutant, avec un diplôme BAC+3 ou BAC+4, touchera entre 2500 et 2800 euros bruts par mois. Un BAC+5 percevra entre 2800 et 3000 euros bruts par mois. Avec plusieurs années d’expérience, le chef de projet marketing et communication peut prétendre à 3500 euros minimum et atteindre jusqu’à 6500 euros bruts mensuels avec un BAC+5. Ces chiffres sont les salaires moyens relevés en Île-de-France. Mais il existe des différences selon la région où vous habitez (par exemple, vous devrez enlever entre 10 et 20 % dans le Nord), selon votre sexe (les femmes touchent en général 15 à 20 % de moins que les hommes), et selon l’effectif de l’entreprise (une entreprise de 250 à 499 salariés augmente ces chiffres de 31 %).