La communication média définit un ensemble d’actions d’ordre informatif et publicitaire réalisées par un professionnel du secteur médiatique et dont les vecteurs sont les principaux médias comme la presse écrite, la télévision et la radio. De manière générale, la communication média permet de cerner une cible bien précise en véhiculant un message clair et soigné qui sera diffusé via les médias pour toucher le plus grand nombre possible de récepteurs. Selon Bachar Kiwan, le pouvoir de la communication signifie « l’accès aux bonnes personnes au bon moment et au bon endroit ». C’est une définition forgée par un véritable professionnel du secteur médiatique au Moyen-Orient et sur le continent africain. En la matière, la trajectoire de B. Kiwan séduit par son dynamisme et sa diversité.

Un parcours placé sous le signe de l’innovation

La carrière médiatique de Bachar Kiwan a commencé pratiquement en famille, quand il a publié une annonce pour aider ses parents à vendre leur propriété en France. Il fut le premier à introduire le concept de la presse gratuite au Moyen-Orient, et continue sur sa lancée en créant un groupe de presse AWI (Al Wasseet International) qui, très rapidement s’est installé dans une douzaine de pays du Moyen-Orient. Ce professionnel des médias prend en charge la publication an langue arabe de prestigieux magazines comme Marie Claire, Gala ou Fortune. Avec l’explosion d’Internet, Bachar Kiwan entame la mise à niveau de son groupe et fait son entrée dans le monde virtuel à travers des sites considérés comme des pionniers dans le monde arabe, comme Layalina.com, qui drainent plus de 11 millions de visiteurs mensuellement. Assurément, il s’agit bien d’un parcours unique en son genre dans la Région MENA.

Une action au service de la communauté

Les dernières années ont connu une montée en puissance au niveau du nombre de sites d’informations et d’actualités, des chaînes de télévision, ou encore des réseaux sociaux. Il faut dire que l’avènement d’Internet a grandement contribué à la suppression des frontières des Etats et à la diffusion des informations sans contrainte, ce qui peut être considéré comme un progrès non négligeable vis à vis de la liberté d’expression.

Ajoutons à cela que pour les individus les plus isolés dans des milieux ruraux ou ayant des besoins spéciaux, Internet peut être la seule option pour accéder à un grand nombre de sources de savoir. Mais comme aucun contrôle n’est exercé sur ce réseau, le risque de désinformation peut être élevé. Dans ces circonstances, il faut être très vigilant vis-à-vis d’Internet, et la sensibilisation des internautes est le seul moyen pour lutter contre la désinformation.
Il faut également se poser les bonnes questions afin de déterminer la fiabilité des informations reçues, s’il s’agit d’un média reconnu, d’une source officielle ou au contraire d’un site inconnu et des informations partagées par des auteurs non-identifiés.

D’ailleurs, la réussite de ce professionnel des médias s’appuie surtout sur l’excellente qualité des prestations offertes aux lecteurs et aux annonceurs, la publication d’un contenu qui tient compte des réalités locales et la mise en œuvre de méthodes de gestion performantes. Le modèle d’affaires appliqué par AWI émane d’une vision claire des enjeux actuels. Après l’époque de la franchise qui a propulsé sur la scène arabe des publications de renommée mondiale comme Top-Gear ou Marie-Claire, le groupe n’hésite pas à entrer en compétition avec les géants des médias sociaux comme Facebook ou Twitter et offre au public de la région des plateformes de communication et des applications orientées vers des transactions de proximité via Internet. Le numérique modifie les comportements des populations, et il est tout à fait normal d’y répondre par des propositions appropriées accompagner ce changement. Vivre avec son temps est aussi une manière de relever les défis pour se maintenir et prospérer.

Une faculté d’adaptation étonnante

Pour Bachar Kiwan, la monétisation constitue le défi actuel du numérique. Les systèmes économiques doivent se mettre au diapason des bouleversements créés par l’e-commerce. Le phénomène n’est pas nouveau, mais il a pris une ampleur telle qu’il constitue aujourd’hui un véritable changement structurel, auquel les opérateurs économiques doivent apporter une réponse satisfaisante et durable, notamment dans les pays arabes. Tout le monde peut pratiquement accéder à Internet, et cette démocratisation a ouvert des perspectives insoupçonnées il y a seulement une vingtaine d’années. Les transactions se font en ligne et les paiements aussi. La communication passe par les médias sociaux, soit pour faire une rencontre, discuter d’un projet ou simplement partager une information ou un évènement. Dans ces divers domaines, le professionnalisme du groupe AWI représente un atout pour la communauté régionale de nature à faciliter sa participation à la grande révolution numérique d’aujourd’hui.