Le Moyen-Orient a connu une montée en puissance que personne ne pouvait prédire dans les années 50, quand ces pays n’étaient autres qu’un vaste désert inexploité. Depuis la découverte des ressources pétrolières, une nette évolution s’est effectuée donnant naissance à des entreprises aux chiffres d’affaires battant tous les records. Avec l’ère du digital, ces résultats ont atteint des sommets.

Impact du digital sur l’organisation entrepreneuriale

Dans un premier temps, le numérique a permis de mieux organiser la structure entrepreneuriale notamment le rapport entre salariés et avec les salariés. Le Moyen-Orient marche aujourd’hui sur les pas de l’Occident en privilégiant le télétravail : une solution révolutionnaire pour concilier vie privée et vie personnelle. Avec le digital, plus besoin d’intégrer la structure traditionnelle du travail pour prospérer dans le monde des affaires. Espaces de co-working et freelancing sont désormais possibles. Ces nouvelles versions d’activités professionnelles profitent aussi bien aux employés qu’aux entreprises et vont de paire avec le mode de vie au Moyen-Orient. Bachar Kiwan a su tirer profit de la révolution du digital en modernisant son système de vente immobilière. Ses applications et sites internet, qui lui rapportent depuis une belle petite fortune, sont devenue un exemple pour tous les entrepreneurs des pays voisins.

Les répercussions sociales du digital

Depuis le boom réalisé par les réseaux sociaux, les entreprises se sont très vite aperçues qu’elles pouvaient en faire usage pour développer leur activité. Avoir un business qui marche, ce n’est pas tant créer un produit ou un service révolutionnaire que faire parler de lui. Le but est ainsi d’attirer une communauté fidèle : une démarche facilitée par les outils du numérique. Même si cet impact social est tangible dans tous les pays du monde, au Moyen-Orient, il trouve un écho encore plus grand. En effet, le digital va de paire avec les traditions et la culture du Golf. L’interaction in vivo, souvent soumises à certaines contraintes sociales, est remplacée par une communication numérique qui touche tout le monde : hommes et femmes confondus !

Connaître et apprendre grâce au numérique

Les entreprises du Moyen-Orient utilisent désormais les ressources du digital pour recruter sur le plus national et international. Avec les réseaux sociaux d’une part et les réseaux professionnels d’une autre, on peut jouer aux chasseurs de tête devant son écran et sans quitter le confort du bureau : une méthode rapide qui permet de gagner du temps et de l’énergie. Pour suivre l’évolution permanente des différents secteurs d’activité entrepreneuriale, internet est la clé du changement. Des formations en ligne offrent la possibilité de progresser sans devoir passer par un apprentissage contraignant qui ne correspond pas au mode de vie des employés souvent pris par leurs devoirs personnels et professionnels.